Direction artistique | Brigitte CIRLA

Une compagnie de théâtre musical dédiée à l’art vocal dirigée par Brigitte Cirla. Le chant, la voix, la polyphonie sont au cœur des travaux de création et de transmission.

La compagnie a été créée par Brigitte Cirla, chanteuse et comédienne, en 1991 à Paris et est installée à Marseille depuis 1993. Elle réside à La Friche Belle de Mai depuis 1996. Outre les créations musicales de l’artiste, l’association s’engage dans la transmission au travers d’ateliers de pratiques artistiques et dans l’échange interculturel via des réseaux européens.

Nadine Esteve a participé à 12 spectacles depuis 2003, une longue collaboration riche et variée en France et à l’étranger.

Musiques : Eléonore Bovon et Nadine Esteve
Paroles : Eléonore Bovon et Brigitte Cirla
Arrangements, orchestrations, prise de son et mixage : Nadine Esteve

Les intervenants artistiques :
Brigitte Cirla : metteure en scène et coordinatrice artistique du projet
Marco Becherini : chorégraphe
Eléonore Bovon : auteure compositrice
Isabelle Lorenzino : cheffe de chant
Nadine Esteve : compositrice et orchestration des chansons
Virginie Bréger : costumière

Production Voix Polyphoniques

La plupart des fables de La Fontaine mettent en scène des animaux et présentent une morale, permettant aux enfants de réfléchir aux comportements humains dans notre société tout en gardant une mise à distance.

Là commence l’histoire du spectacle que le Covid nous a volé…
Il y a 2 ans on a commencé à monter un projet qui s’appelle Affabulations à partir des fables de La Fontaine, d’Esope et d’Ibn Al Muqaffa.
On, ce sont les enfants de l’école Busserine, quatre classes (CP, 2 CM1 et CM2) la première année, et quatre classes (CP, CE1 et les deux CM2) la deuxième année.
On, ce sont les enseignants de ces quatre classes qui ont suivi les enfants, parfois même en montant d’une classe l’année suivante et même le directeur.
On, ce sont les artistes qui ont accompagné ce projet, metteure en scène, autrice et compositrice, costumière, cheffe de chant, chorégraphe…

Il a été soutenu par l’académie d’Aix-Marseille, la Fondation Casino, la Fondation de France et la Fondation Logirem, la Caisse des écoles, I.C.I-Les Grandes Tables de la Friche, et les associations des parents d’élèves de La Busserine. Les répétitions et le spectacle ont été accueillis à l’école Busserine, au Petit Plateau de La Friche la Belle de Mai, au ZEF Le Merlan, scène nationale de Marseille.

 

Compositeurs Helen Chadwick, Nadine Esteve, David Rueff
Brigitte Cirla Chant, Melodica, Accordéon
Nadine Esteve Alto, Melodica, Cajon, Petites percussions

Magali Rubio Clarinette basse, Melodica

Production Voix Polyphoniques

« De la musique avant toute chose et pour cela préfères l’impair » Paul Verlaine

« Le français a cette réputation de langue du parler amoureux. Les poètes du XVIème siècle jouent avec une liberté revigorante, une impertinence que Verlaine a admiré et magnifié avec une truculence parfois débordante. Les mots du « faire l’amour », les mots disent le corps, la sueur, les soupirs mais aussi les tourments, les espoirs, les affres avec une crudité bouleversante et une légèreté amusée. La mort n’est jamais loin, l’amour, la mort, juste changer une voyelle pour une consonne, et l’on saute allègrement de l’un à l’autre. »

A partir des poèmes de Pierre Ronsard, Louise Labé, Paul Verlaine, Charles Baudelaire, Raymond Queneau et de textes de Brigitte Fontaine et Alain Badiou,  Nadine Esteve et David Rueff composent  un univers musical foisonnant, entre rythmes composés trébuchants et mélopées envoutantes.

A la manière de ces chants à danser de l’est où la tristesse se teinte toujours de l’allégresse et la joie se colore d’une immense nostalgie, les 3 musiciennes d’Impaires font  sonner le français comme une langue de nostalgie joyeuse et de préciosité charnelle.

Grenland Friteater

Festival STEDSANS 2006 | Porsgrunn, Norvège

« El verk – l’œuvre électrique »
Direction artistique et musicale : Brigitte Cirla, Nadine Esteve
Texte : Vincent Audat

Michèle Véronique,
violon

Vincent Audat,
chanteur et comédien

Guandaline Sagliocco
, comédienne

Coproduction Grenland Friteater & Voix Polyphoniques

Une proposition musicale chantée et gestualisée pour 3 façades, 50 fenêtres, 70 choristes, 2 comédiens, 1 violoniste et 2 chefs d’orchestre atypiques.

SKAGERAK : une cour, des bureaux, des fenêtres, un lieu de travail. Les employés sont partis, une autre vie commence. Murs de sons, murs de palabres, mis en espace et en résonance. Un secret chuchoté à 70 en haut pour les 200 paires d’oreilles en bas.

Les fenêtres s’animent au fil d’une partition chronométrée, dirigée, l’électricité circule comme une onde sonore qui fait apparaître et disparaître le chanteur, les comédiens. Un violon sur un toit qui ponctue, improvise et déroule le fil musical. Les voix chantées s’harmonisent, une voix, deux voix, trois voix… Un mot rythmique qui fait swinguer les corps, les mains, les doigts. Le chœur ponctue, respire, répond aux solistes.

C’est l’histoire absurde d’un vieux viking borgne, d’une prise électrique récalcitrante, d’éclairs et d’étincelles. C’est l’histoire bizarre d’un savant fou et génial, artiste visionnaire : une expérience inoubliable qui contribuera a l’avancée des « oeuvres électriques » du monde entier…

 

Grenland Friteater

Festival STEDSANS 2007 | Porsgrunn, Norvège

« Sundjorsdraugen – Le dragon de Sundjor »
Direction artistique et musicale : Brigitte Cirla, Nadine Esteve | sur une idée originale de Vincent Audat
Texte : Guandaline Sagliocco

Avec : Vincent Audat, chanteur et comédien, Guandaline Sagliocco, comédienne

Sur le bateau : Olav Hanto (tuba and french horn), Inger Anne Stavran (saxophone alto), Aina Kristine Solvang (trombone), Malin Bratlie,Kathrine Berntsen, Tony Brown, Maria Løkken, Jonas Borgan Olsen, Anette Röde Hagnell, Signy Willums
Coproduction Grenland Friteater & Voix Polyphoniques

Un spectacle aquatique visuel et sonore, un film d’amour et d’aventure muet et kitch, un petit pont des soupirs pour une rencontre amoureuse, un bateau de bois investi d’un drôle d’équipage, un écran où s’inscrivent les scènes.

Un monstre affreux et redoutable, gonflable et gonflant comme tous les monstres, se cache dans le canal. Les dialogues, bruitages et musiques sont interprétés par le bateau orchestre.

Le héros sort de l’eau, traînant derrière lui sa cohorte de dragons gonflables, suivant de près un gramophone distillant du Ravel. L’héroïne, sur le pont, est tour à tour mégaphoniste, geisha, amoureuse, commentatrice et victorieuse. Un dialogue surréaliste d’une berge à l’autre, une danse d’amour allant jusqu’au striptease général, le chant de Dardanus de Rameau « Monstre affreux monstre redoutable » accompagné par un trio de cuivres et une pompe à air, un terrible combat contre un crocodile gonflable sous un tonnerre de percussions, une victoire finale où l’héroïne sacre chevalier le héros victorieux. Le mot fin s’inscrit sur l’écran et le canal retrouve ses fleurs et sa tranquillité.

 

é

Grenland Friteater

Festival STEDSANS 2008 | Porsgrunn, Norvège

« Crogerlia – Rue à vendre « 

Direction artistique et musicale : Brigitte Cirla, Nadine Esteve
Texte : Guandaline Sagliocco

Avec : Guandaline SAGLIOCCO, comédienne
Les musiciens, actrices/acteurs de Dah Theater et de Grenland Friteater

Coproduction Grenland Friteater & Voix Polyphoniques

Théâtre musical de rue pour 4 musiciens, une comédienne, un équipage et des chanteurs.

Carla Garden, agent immobilier, vend la rue entière : ses jardins, ses maisons, ses habitants, les 20 années de bonheur à venir, le futur projet d’une marina, la culture vivante… « Tout est compris dans le prix ».  Armée d’un mégaphone et d’une équipe de jardiniers, musiciens, chanteurs, vrais et faux habitants elle guide le public/client dans une visite surréaliste, sur un ton de libéralisme…

Facteurs d'images

Nadine Esteve composition et réalisation de la musique et de la bande son, avec la complicité de Josef Avelmeir

Brigitte Cirla textes, direction choeur

Enregistré au studio du GMEM, Marseille

Direction Artistique de l’évènement Bernard Souroque, Féeries Urbaines

Le bestiaire imaginaire ou « les animaux d’ici accueillent les animaux d’ailleurs » Spectacle musical avec 1 000 enfants des écoles marseillaises.

Dans la grande tradition des fêtes populaires qui ont mis la ville en effervescence, Marseille célèbre les Arts de la rue.

C’est au bord de l’eau, Aux Quais du Large, sur le J4, que ce spectacle unique autour de la mémoire portuaire est organisé. Marseille, carrefour des échanges et des cultures, a souvent été le premier port à découvrir, par la mer, des espèces, des senteurs et des goûts inconnus.

Concert acoustique pour lieux publics improbables et oreilles complices

25 voix, 25 archets et 2 chefs d’orchestre

Direction artistique et musicale : Brigitte Cirla, Nadine Esteve

Chefs de pupitres et solistes : Vincent Audat, voix | Michèle Véronique, violon | Sophie Reichard, violoncelle | Nadine Amarani, contrebasse

Dispositif Sonore « ZicoMobile  » et percussions : Patrick Lobry

L’orchestre à cordes : PONTICELLO, 25 archets : violons, altos, violoncelles, contrebasse (Cie Allegro Barbaro

Le choeur : LES INDÉCHIFFRABLES, 25 gosiers (Cie Voix Polyphoniques)

Une coproduction Voix Polyphoniques, Allegro Barbaro et Festivoce

voir plus

EN SAVOIR PLUS

50 musiciens, cordes frottées et vocalisées, emmenés par 2 chefs hybrides investissent les places, escaliers et balcons. Les cordes et gosiers se croisent, dialoguent, fusionnent dans une succession de tableaux sonores, fanfares brinquebalantes et traversées espiègles. Un bain sonore plein d’humour et de convivialité.